Si vous êtes locataire, vous devrez faire un état des lieux de sortie en quittant votre ancien logement, d’une part, et un état des lieux d’entrée avant de poser vos cartons sous votre nouveau toit, d’autre part.

Dans un cas comme dans l’autre, voici quelques conseils utiles pour garder les soucis à distance.

Etat des lieux, de quoi s’agit-il ?

L’état des lieux est une étape incontournable dans le processus qui lie un bailleur et un locataire. Il a pour but de rendre compte de l’état du logement au moment de l’arrivée (état des lieux d’entrée) ou lors du départ des occupants  (état des lieux de sortie).

Sur un plan juridique, la procédure d’état des lieux est régie par les articles 1730 et 1731 du code civil. L’objectif, en faisant le tour attentif de l’habitation, c’est de mettre le doigt sur les dégradations survenues pendant l’occupation du bien, étant entendu que l’usure normale n’est pas considérée comme telle.

Que faire avant l’état des lieux de sortie

Il est légitime que le bailleur souhaite retrouver son bien dans un bon état général après vos années d’occupation. Si vous avez dégradé quelques éléments, il est donc de bon ton de procéder aux petites réparations qui s’imposent. Avant la remise des clés, il est également plus correct de procéder à un nettoyage complet, histoire de présenter le logement sous son meilleur jour.

Si vous n’avez pas l’occasion de le faire à cause du timing serré de votre déménagement, sachez que certaines sociétés de déménagement proposent ce service, en partenariat avec des sociétés de nettoyage spécialisées.

En comparant votre état des lieux d’entrée et de sortie, les petites réparations et le coup de frais vous placeront en situation favorable. À défaut d’un état des lieux d’entrée, sachez que le logement était supposé être en bon état.

Comment procéder à l’état des lieux d’entrée ?

Quand vous aurez donné votre dernier tour de clé sur la porte de votre ancien logement, l’heure viendra de faire l’état des lieux d’entrée pour votre nouvelle adresse.

C’est une opération qui mérite un peu de temps, pour bien repérer les failles éventuelles. Pour éviter les problèmes ultérieurs, il importe de tout noter et de faire quelques photos, afin de cerner les faiblesses éventuelles. Après votre entrée effective dans les murs, il vous restera un délai d’un mois pour notifier d’autres dysfonctionnements constatés à l’usage.

L’état des lieux se réalise le plus souvent entre le bailleur et le locataire. Dans certains cas, la présence d’un huissier peut être requise, aux frais de celui qui en fait la demande. La note sera donc partagée si les protagonistes confirment l’un et l’autre leur intention de solliciter un homme de loi. Ce dernier deviendra dès lors la seule personne de référence en cas de litige ultérieur.

L’équipe de Déménageons est à votre écoute pour un devis ou toute autre question.

3 petites lignes pour tout résumer :

  • L’état des lieux est une étape sérieuse, régie par le code civil
  • Mieux vaut faire les petites réparations que s’exposer à des problèmes
  • N’hésitez jamais à faire des photos pour comparer l’avant et l’après